Arménie

PROGRAMME DE FORMATION ET DE PRISE EN CHARGE DE L’ENFANT

Carte ARM MAJ 2016

Source : Banque Mondiale, CIA

« Armenia Museum of Art and History » par EvgenyGenkin
« Armenia Museum of Art and History » par EvgenyGenkin

Un plan national visant à décharger les établissements (internats) accueillant les enfants en difficulté et à faciliter leur retour dans leurs familles est actuellement activé en Arménie. Dans le même temps, le concept de l’éducation inclusive est mis en œuvre.

Plusieurs écoles deviennent progressivement des écoles inclusives où travaillent des équipes spécialisées –psychologue, orthophoniste, éducateur spécialisé, assistant social, etc.

En automne 2014, le jardin d’enfant N°5 avec qui nous collaborons est devenu, lui aussi, inclusif puisqu’il accueille 10 à 15 enfants avec différents handicaps et/problèmes de développement.

D’autre part, cette volonté d’intégration des enfants présentant un retard de développement a permis de mettre en avant les besoins concernant certains troubles. Ainsi, de nombreuses interrogations sur l’autisme et sa prise en charge, viennent sur le devant de la scène. DSF et Neréni (ONG local) ont effectué au cours de cette année 2015, un certain nombre d’interventions répondant à ce besoin.

L’association a développé à Vanadzor et sa Région des programmes de formation à la prise en charge médico-psycho-sociale à destination des professionnels de l’enfance et de l’adolescence. En accord avec les autorités locales,  et en réponse aux différents besoins identifiés, DSF et Neréni proposent de mettre en place un programme permettant de renforcer le travail initié par les autorités en matière d’éducation inclusive. Ce programme est spécifiquement axé sur la formation des professionnels des écoles et jardin d’enfants inclusifs , à l’accueil et la prise en charge des enfants souffrant de troubles du développement. Il sera réalisé en nous appuyant sur tous les professionnels formés et les dispositifs en place, pour favoriser la création d’un réseau de prévention et de soin.

Les actions menées en Arménie sont diverses :

  • Développement de programmes de protection maternelle et infantile par la formation à la méthode ADBB (échelle d’évaluation du retrait relationnel chez l’enfant de 0 à 2 ans) de pédiatres et infirmières de 5 polycliniques de Vanadzor,
  • Animation de groupes de paroles pour femmes enceintes et pour jeunes mamans en collaboration avec les gynécologues
  • Mise en place d’une structure de socialisation précoce, accueil parents-enfants type « Maison Verte* », outil de dépistage et de prévention également.
  • Organisation de consultations psychologiques de groupes thérapeutiques dans les polycliniques de Vanadzor.
  • Organisation de supervisions et d’analyses de cas ont été menées dans des orphelinats, Internats, écoles spécialisées et écoles inclusives.
  • Formations à l’animation de groupes de psychomotricité
  • Travail d’appui à une école inclusive

La structure « Petit Lapin »

Cette structure, située à Vanadzor,  est un espace d’accueil parents-enfants. Elle accueille un certain nombre d’enfants présentant diverses difficultés, telles qu’un déficit de l’attention, l’hyperactivité ou encore des troubles du spectre autistique. Elle permet également aux mères de pouvoir échanger et soumettre leurs questions autour de différents points (trouble du sommeil, problèmes de socialisation, apprentissage de la propreté …). Durant l’année 2015, l’équipe présente a assuré 117 séances auxquelles ont participé 115 enfants dont 37 anciens et 78 nouveaux, accompagnés par 113 adultes.

Groupes de psychomotricité

Les groupes de psychomotricité permettent aux enfants bénéficiaires de contribuer à leur développement d’un point de vue moteur et émotionnel. Les éducatrices, formées par DSF, prennent en charge les enfants présentant un handicap plus ou moins important.

Le travail d’analyse réalisé par les professionnels expatriés a permis  d’améliorer les échanges entre les éducatrices et  les parents dans  le cadre de sessions de conseil et de compréhension des troubles autistiques.

Groupe conte

Les enfants dessinent après un conte
Les enfants dessinent après un conte

Débutée en février 2014 au jardin d’enfants N°5, cette activité permet aux animateurs d’apporter une analyse sur la compréhension, les émotions et la capacité de concentration des enfants durant l’animation. L’équipe assiste à une amélioration dans le développement des enfants qui semblent être de plus en plus concentrés à chaque séance. Ainsi, un groupe de conte « inclusif » adapté aux enfants présentant des troubles du spectre autistique a été mis en place. De nouveaux outils ont donc été élaborés à partir des recommandations de Madame Tanet-Mory, orthophoniste française spécialiste de la prise en charge des enfants autistes. Ces outils allient le « jeu théâtral », les supports écrits et une chanson. Les parents ont noté des progrès significatif dans l’évolution de leurs enfants.

Séminaires de formation

Des cycles de 12 séminaires de formation en lien avec la psychologie générale, la psychomotricité et le groupe conte ont été réalisés pour des professionnels de jardins d’enfants de Vanadzor. Ces séminaires ont apporté des éléments théoriques et pratiques leur permettant ainsi de découvrir de nouvelles disciplines.

Plusieurs professionnels expatriés ont pu transmettre leur savoir au cours de l’animation « Petit Lapin » et avec le Jardin d’enfants N°5 de différentes manières :

  • Recommandations sur la prise en charge des enfants
  • Participation à la conférence organisée à Vanadzor sur le thème « diagnostic et famille ».
  • Présentation des outils adaptés aux enfants « inclusifs »


paca janssenbagneuxjohnson

Les partenaires financiers locaux:

jmf unicef

Aller à la carte

carte final.2.2