• 2 rue Ambroise Paré, 75010 Paris
  • +(33) 01 48 78 38 42
  • Lun-ven :  9h00-18h00  
  • dsf.france@douleurs.org
DSF en Haïti depuis 2010

Douleurs Sans Frontières intervient en Haïti depuis 2010 et a participé activement à l’implantation de l’Unité Douleur (UD) à l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti (HUEH) en 2011. En septembre 2012, avec un financement du réseau Caritas, DSF a lancé un projet d’appui institutionnel à la mise en place d’un dispositif accessible de PEC de la douleur à l’HUEH. Durant 3 ans DSF a donc accompagné l’UD dans sa reconnaissance institutionnelle, sa collaboration avec les services de l’hôpital et à l’élaboration de son projet de service. En parallèle, de nombreuses activités de formation, de sensibilisation et d’étude ont été menées avec des acteurs institutionnels et associatifs dont les principaux sont la Société Haïtienne d’Anesthésiologie (SHA), la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université d’Etat d’Haïti (FMP-UEH), la Faculté de Sciences Infirmières de Port au Prince (FSIP), la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL) et la Direction de la Pharmacie, du Médicament et de la Médecine Traditionnelle (DPM-MT).

 

En 2015, DSF a déposé un projet (première phase) à l’Agence française de développement (AFD) qui a permis à l’UD de l’HUEH de proposer une offre pluridisciplinaire de soins[1]et de développer les collaborations avec les autres services de l’HUEH. Dans le projet, une UD a été installée à l’Hôpital universitaire de la Paix (HUP) grâce à la mobilisation des médecins, résidents et de la direction médicale de l’hôpital. En parallèle, les activités de formation et de plaidoyer ont permis de créer des liens importants avec des structures de soin, des sociétés médicales, des ONG, des écoles et universités, etc. DSF souhaite collaborer de manière plus étroite avec ses partenaires dans la nouvelle phase du projet ainsi que développer de nouvelles relations partenariales.

Les soignants et les responsables de l’HUEH et de l’HUP ont été associés au suivi et à l’évaluation de la première phase du projet AFD ainsi qu’à l’élaboration de la deuxième phase du projet. Plusieurs réunions de travail et d’évaluation des activités et des outils du projet ont été organisées afin de définir les orientations de la nouvelle phase, d’identifier les besoins et les éventuels partenariats et de réfléchir à la conception du projet. 

La visite exploratoire dans les départements du Nord et de l’Artibonite ont mis en évidence l’intérêt de structures telles que l’UEH à Limonade, l’EINDS et de l’HUJ (dans le Nord) et de la FASI-UPAG et de l’HPG (dans l’Artibonite) pour la formation en douleur et en soins palliatifs (SP) à destination des professionnels de santé et aussi d’autres professionnels comme les assistants sociaux et les psycho-éducateurs ainsi que pour la mise sur pied de dispositifs de soins pour la prise en charge (PEC) des patients douloureux dans les structures de soins.

La deuxième phase du projet a pour ambition également de mettre l’accent sur le plaidoyer envers les autorités haïtiennes et internationales sur l’importance de la PEC de la douleur et des SP dans le développement d’un système de santé inclusif, efficace et de qualité. DSF va continuer de renforcer son partenariat avec le MSPP à savoir avec la DPM-MT, la DFPSS, la DSI ainsi que la DSF au niveau central et développera des liens forts avec la DSO, la DSA et la DSN dans les départements. 

La FOKAL souhaite continuer de soutenir l’organisation du Diplôme universitaire (DU), la formation aux aidants et aux agents de santé communautaire polyvalents (ASCP) et le fonctionnement de l’UD et les initiatives de valorisation et médecine traditionnelle.

[1]Consultation d’appui psychologique pour les patients en souffrance, visites à domicile de soins palliatifs pour les patients en fin de vie, traitements médicamenteux et non-médicamenteux adaptés au contexte haïtien.

DSF Haïti en quelques chiffres

  En 2019 :

    • 124 985 € de budget
    • 724 bénéficiaires, dont 298 enfants pris en charge
    • 1530 consultations menées
    • 13 formations dispensées

  En 2018 :

    • 200 354 € de budget
    • 1467 consultations
    • 273 personnes formées
    • 298 personnes sensibilisées