Mozambique

Équipe mobile de soins et projet d’école inclusive

CARTE MOZ MAJ 2016

DSC06024 (1)
Mission 2014

Avec 1,6 millions de personnes porteuses du HIV[1]le Mozambique apparait comme l’un des pays les plus touchés au monde par les épidémies de VIH et de Tuberculose. Un rapport de l’ONUSIDA de juillet 2014, plaçait le Mozambique parmi les cinq pays du monde où le taux de nouvelles infections continue à augmenter (120000 nouveaux cas en 2013). Selon INSIDA, on observe de grandes différences régionales dans les taux d’incidence dans la population des 15-49 ans avec une incidence nettement plus forte dans le Sud du Mozambique  notamment dans la province de Gaza ( 25,1%).

A l’épidémie de VIH s’ajoute l’épidémie de tuberculose très souvent associée à celle du SIDA. Le taux de co-infection TB/HIV est de 56% au Mozambique4 et la prévalence de la maladie de 551/100 000 habitants plaçant le Mozambique en 6ème position des pays les plus touchés dans le monde.

Depuis plusieurs années, des progrès ont été réalisés dans la lutte contre le VIH/SIDA et la tuberculose par le gouvernement mozambicain, notamment grâce au soutien du Fonds Mondial. En 2013, 4,7 millions de personnes ont été testées pour le VIH/SIDA contre 3,8 millions en 2012  et en 2015, 710000 personnes étaient sous traitement antirétroviraux (en progression depuis 2006). Malgré  une volonté certaine de la part du gouvernement et les progrès réalisés ces dernières années, la situation reste préoccupante.

maison 2
Maison pour le personnel construit par DSF au Centre de Santé

DSF s’est tout d’abord concentrées sur les douleurs entraînées par les amputations et les traumatismes causés par les mines antipersonnel. Depuis 2006, des actions de développement d’un réseau de soins à domicile (SAD) sont menées pour la prise en charge des populations indigentes. Celles-ci se développent dans la province de Gàza, dans la ville de Maputo et dans la ville de Beira de la province de Sofala.

DSF participe également à la mise en place d’activité répondant au droit  à l’éducation pour tout enfant présentant un handicap. Ainsi, depuis 2001, un projet d’appui psycho-social en faveur des enfants en difficultés est mis en œuvre avec le Ministère de la Santé et les différents acteurs de la société civile concernés par l’Enfance.

Aujourd’hui, on assiste à un engouement important de la part des autorités de santé pour le renforcement de la prise en charge de la douleur et des soins palliatifs dans les districts pilotes.

Actions santé

Différentes formations ont été réalisés par les membres de l’équipe DSF :

  • Formation sur les soins à domicile intégrés et soins palliatifs par les infirmiers et psychologue de DSF
  • Formation à la douleur avec la collaboration de l’Unité Douleur de l’Hôpital central de Maputo et la Coordinatrice technique de MOPCA et l’équipe technique de DSF où les agents communautaires ont pu bénéficier d’une assistance technique et durant lequel 238 patients isolés du système de santé ont également pu recevoir des kits alimentaires et d’hygiène.

Le docteur Duarte Correia, président de l’Association Portugaise de l’Etude de la Douleur (APED)  ainsi que le docteur Filipe Antunes, membre actif de l’association, ont animé des formations à Maputo et Gaza.

Dans le cadre de ces formations destinées à plus de 67 profesionnels de santé, différentes missions ont été réalisées :

  • Mission de supervision des associations communautaires par la psychologue de DSF et l’infirmière superviseur des SADI/SP assistés par les points focaux Districtaux de SADI (soins à domicile intégrés)
  • Mission de supervision par la Coordinatrice de programmes de l’Association Africaine de Soins Palliatifs (APCA), Dr. Fatia Kiyange et le Directeur National de DSF : visite de la consultation douleur, entretien avec l’association Tsembeca, visite de 3 patients et entretien avec un médecin traditionnel.

Appui aux acteurs de Santé et prise en charge des patients du Système National de Santé (SNS) 

Au cours de l’année, DSF a collaboré avec 6 associations communautaires qui ont mobilisé 86 agents communautaires. Chacun d’entre eux a visité près de 8 patients par jour. On recense en fin d’année près de 3369 patients assistés et 3710 en soins palliatifs intégrés. Parallèlement, des actions de sensibilisation au test du VIH sont menées auprès des femmes enceintes dans le cadre de la prévention de la transmission verticale. Ces actions ont touché 357 femmes tout au long de l’année.

DSF a soutenu financièrement la Direction de la Santé de la ville de Maputo, pour la réalisation de la supervision et appui technique dans le cadre de la vigilance épidémiologique de Rougeole et la Paralysie Flasque Aigüe (PFA).

Distributions de matériels

Près de 238 patients défavorisés ont reçu différents kits constitués de produits alimentaires tels que le riz, l’huile végétale ou encore du sucre, des produits d’hygiène (savon, seau, etc) et de matériel de protection et de confort (moustiquaire, matelas hospitalier, etc). En plus des appareils pour mesurer la tension des patients reçus en 2014, les infirmiers de MOPCA chargés de l’encadrement des agents communautaires ont  reçus des stéthoscopes ainsi que des bicyclettes qui ont également été donnés aux coordinateurs de chaque association partenaire. Grâce au soutien de l’Association Portugaise de l’étude de la Douleur, DSF a obtenu auprès du groupe pharmaceutique Bene, 2000 réglettes d’évaluation de la douleur. Le contenu de ces réglettes, dont une partie est en Changana (langue la plus parlée au Sud du pays), a été conçu en collaboration avec l’unité douleur de l’Hôpital de Maputo.

Appui psychosocial

  • Formation des professionnels

En partenariat avec FHI, ONG internationale de développement, DSF forme des professionnels de santé dans le cadre de l’assistance psychosociale des enfants présentant des problèmes de développement. Ainsi, des éducateurs  membres de l’Association Communautaire pour le Développement de Incassane (ACODI) ont été formés par le psychologue de DSF.

  • Les kits spéciaux

Plusieurs acteurs ont participé au  » noël solidaire » où a été distribué du matériel scolaire, des vêtements, des jouets et des aliments à près de 80 enfants pris en charge par l’ACODI.

  • Activités inclusives

Différentes actions ont été menées dans le cadre des activités inclusives :

En collaboration avec le centre de ressource en éducation inclusive (CREI), une session de présentation a été organisée pour la présentation du manuel «  Appui à l’éducation inclusive au Mozambique » où ont participé une soixantaine de personnes. Au total, 246 exemplaires du manuel ont été distribués.

DSF a appuyé la réalisation de nombreuses actions en faveur de la prise en charge des enfants notamment à l’occasion de la journée internationale de l’enfant où 54 enfants ont été impliqués dans les activités.


afd

Aller à la carte

carte final.2.2