Haïti

Renforcement des compétences

 

 

Haïti 2014 – Port au Prince Douleurs Sans Frontières, partenaire du SC est présent à l’Hôpital Général de Port au Prince. Cette association vient en support auprès des médecins pour la prise en charge de la douleur des malades. Elle consulte, 3 fois par semaine, les patients orientés par les autres services de l’hôpital afin de soulager leurs souffrances. Elle travaille aussi auprès des ministères pour un meilleur accès aux morphiniques. La plupart des malades viennent pour des douleurs chroniques comme l’arthrose, l’arthrite et des douleurs dues aux chimiothérapies. Les personnes amputées apprennent également à gérer les souffrances de leur membre fantôme.
© Elodie Perriot – consultation du Dr Rachel

Le séisme du 12 janvier 2010 a eu des conséquences dramatiques sur l’ensemble du système de santé en Haïti. L’impact de cette catastrophe perdure : facteurs favorisant les pathologies et les douleurs chroniques, diminution et désorganisation du personnel et des institutions de santé. À cela s’ajoute une épidémie de choléra qui a frappé le pays en 2010 faisant d’Haïti l’état avec l’incidence la plus élevée au monde.

Les modèles de financement de la santé sont multiples : recouvrement des coûts auprès des ménages, subventions externes permettant la gratuité des services ou des coûts réduits, assurances collectives ou privées. Mais le paiement direct des consultations, médicaments et examens par les ménages reste le modèle dominant. Dans le contexte de pauvreté extrême où se retrouvent un grand nombre de ménages, ces coûts deviennent trop élevés et rendent ainsi les services inaccessibles pour une trop grande partie de la population. La qualité des services de santé est aussi largement remise en question dans un contexte où les budgets de l’État sont insuffisants pour la garantir.

HaIti page 12
© Elodie Perriot – consultation du Dr. Raphael

DSF a mis en place un service d’évaluation et de traitement de la douleur conjointement avec deux médecins haïtiens au sein de l’hôpital Universitaire de l’Etat d’Haïti (HUEH). L’Unité Douleur est toujours en activité. Ainsi, DSF continue de mener un programme spécifique depuis 2012 pour la mise en place d’un dispositif accessible de prise en charge de la douleur, de renforcement des compétences des professionnels de santé et de sensibilisation de la population.
Ce programme réalisé avec l’HUEH s’articule autour de 3 axes :

  • L’apport d’un appui technique et financier auprès du service, Unité Douleur
  • La formation initiale et continue des professionnels de santé
  • La sensibilisation des acteurs du système de santé et de la société civile

Les programmes de formation et de sensibilisation sont mis en place en partenariat avec les acteurs de la société civile ou des associations telles que l’Association Médicale Haïtienne, la Société Haïtienne d’Anesthésiologie ou encore Handicap International. Une collaboration est en cours avec la Direction de la Pharmacie et du Médicament pour l’accès aux antalgiques.

Appui technique à l’unité douleur de l’hôpital de l’université d’état d’Haïti

L’association participe au développement de l’unité douleurs à travers des consultations conjointes, de la formation continue mais aussi par le renforcement de la gestion du centre de documentation, l’informatisation du dossier patient et la prise en charge psychologique. L’équipe de l’unité douleur est composée de trois médecins et d’une infirmière rattachée à l’HUEH et formée en algologie. Celle-ci est  appuyée dans son travail de prise en charge des patients par une pharmacienne, une référente technique à DSF, et un psychologue de l’association CAP-CHR (Cellule d’Aide Psychologique).

La sensibilisation des acteurs du système de santé et de la société civile

DSF mène des actions de sensibilisation auprès des acteurs du système de santé pour l’amélioration de la prise en charge de la douleur. En effet la reconnaissance de la douleur comme un thème majeur de santé publique demeure un sujet en discussion avec les autorités. DSF multiplie les séances de sensibilisation et les actions de plaidoyer pour favoriser une intégration plus forte de cette thématique par les pouvoirs publics et les responsables d’établissements en lien avec la santé.

fokal                    

Aller à la carte

carte final.2.2