Message du Pr Serrie

 

Cher(e)s Ami(e)s,                                     

Les semaines qui viennent de s’écouler ont été terriblement éprouvantes pour nous tous. Face à la menace du Coronavirus, nous avons dû nous résoudre à rester chez nous pour nous protéger. En première ligne, les personnels de santé continuent la bataille afin que nous puissions regagner notre liberté.

Les équipes de Douleurs sans frontières (DSF), en France comme dans nos missions dans le monde, ont également continué de travailler et ont dû réadapter leurs activités, tant les demandes d’aide se sont multipliées et les conditions de travail sont devenues difficiles. Les effets de l’arrêt de l’activité économique se faisant déjà ressentir dans les vies des patients que nous soutenons, le constat que nous faisons est que cette crise sanitaire va certainement accentuer les inégalités et renforcer la précarité de populations déjà très fragiles.

à notre modeste dimension, nos médecins, infirmières et logisticiens ont poursuivi et, dans certains cas, ont dû amplifier leur action.

C’est ainsi que comme premières mesures :

  • Au Mozambique, nos équipes ont distribué des kits d’hygiène (savons, masques, etc.) aux populations qui n’étaient pas en capacité de s’en procurer ;
  • Dans tous nos pays d’intervention (à Madagascar, au Cambodge, en Haïti, au Mozambique et en Arménie), nos équipes de médecins, d’infirmiers et de psychologues se sont organisées pour informer et accompagner psychologiquement les personnes à risque, mais également les personnes guéries du COVID ainsi que leurs familles, car de nombreuses personnes qui ont contracté la maladie sont stigmatisées et souffrent d’isolement ;
  • En Haïti des sessions de sensibilisation via les réseaux sociaux ont été organisées.

Les besoins sont nombreux, les demandes urgentes, mais nos capacités d’intervention restent limitées. Aussi, je me permets de faire appel à votre aide. En effet, nous aimerions être capable de continuer à soulager la souffrance des personnes touchées de près ou de loin par cette pandémie.

Ensemble nous pouvons faire plus

et agir plus efficacement

Votre solidarité sera récompensée par les avantages fiscaux que donne la loi car comme vous le savez sans doute déjà, la législation fiscale permet à un donateur particulier de déduire de son impôt 66 % du montant de son don. Ainsi, pour un don de 100 euros, votre réduction fiscale sera de 66 euros et vous n’aurez à supporter que 34 euros. Je sais bien qu’au-delà de cet avantage fiscal, la principale raison qui vous portera à nous soutenir est votre volonté de venir en aide aux personnes les plus fragiles.

Je vous remercie, au nom de toutes les personnes démunies qui sont dans la souffrance et le désarroi, pour l’aide que vous pourrez leur apporter.

L’équipe de DSF reste à votre écoute et à votre disposition.

En attendant, prenez soin de vous ainsi que de vos proches.

Sincèrement,

Pr SERRIE
Président de Douleurs Sans Frontières
Spécialiste des hopitaux
Professeur associé des universités
Chef de service, Service de Médecine de la Douleur et de Médecine Palliative.
Inserm UMR-S 1144, Universités Paris Descartes – Paris Diderot
Membre correspondant de l’Académie Nationale de Médecine
Membre de l’Académie Nationale de Chirurgie
Président du CLUD Lariboisiére-Fernand Widal
Hopital Lariboisiére