• 2 rue Ambroise Paré, 75010 Paris
  • +(33) 01 48 78 38 42
  • Lun-ven :  9h00-18h00  
  • dsf.france@douleurs.org

Situation sur le terrain

Haïti, et plus particulièrement la zone métropolitaine de Port-au-Prince où le bureau de l’antenne haïtienne de DSF est située, connaît depuis quelques mois par une instabilité socio-politique majeure. Si le phénomène des enlèvements semble avoir ralenti au cours des derniers dix jours au mois d’avril 2021, une centaine de kidnappings ont été répertoriés, des actes de criminalité divers se poursuivent ainsi que des événements de protestation antigouvernementale. Notamment le 18 mai, journée dédiée à la fête du drapeau haïtien, une manifestation a été organisée pour protester contre le référendum que le gouvernement en place souhaite organiser pour le mois de juin dans le cadre d’une proposition de changement de la constitution haïtienne de 1987. La géographie mouvante de l’insécurité ainsi que le phénomène de gangstérisation du territoire affectent et ralentissent le travail de DSF sur le terrain. Néanmoins, DSF de concert avec ses partenaires travaille à la mise en oeuvre d’un plan de sécurité capable de prendre en compte de manière plus large les contraintes sécuritaires auxquelles DSF est appelée à faire face afin d’assurer la poursuite et le suivi des activités. 

Activités en cours

La volonté de DSF Haïti d’élargir la culture de la prise en charge de la douleur aux provinces haïtiennes commence à se concrétiser par le biais de la création d’une équipe mobile de prise en charge de la douleur au sein de l’Hôpital de la Convention Baptiste situé dans le département du Nord. Cette équipe (composée d’un médecin et d’une infirmière en cours de spécialisation en algologie) souhaite répondre aux besoins des patients  douloureux présents dans quatre services prioritaires de la structure sanitaire (réadaptation, urgences, orthopédie, médecine interne).

Par ailleurs, au cours du mois de mai, a eu lieu le dernier module de formation du Diplôme universitaire en prise en charge de la douleur (diplôme de l’université de Paris délocalisé en Haïti) dédié spécialement à la question de la prise en charge de la douleur dans les soins palliatifs. L’équipe de DSF et les formateurs haïtiens engagés dans la transmission de leurs compétences sur le terrain, accompagneront les 49 étudiants participants à la formation dans la préparation de l’examen final prévu pour le mois de juin. 

Contexte sanitaire

Appelée par certains le “miracle haïtien”, la situation épidémiologique du pays au cours de la première année de la pandémie a présenté un exemple assez extraordinaire en terme d’impact. En effet, si des cas ont été enregistrés depuis le début de la crise sanitaire (13 255 cas confirmés), le nombre des pertes demeure relativement bas ( 268 décès), bien que les moyens de dépistage et de contrôle de l’épidémie dans le pays demeurent souvent assez faibles. Cependant, nous assistons depuis la fin du mois d’avril 2021 à une recrudescence de la pandémie. Notamment l’identification de la présence sur le territoire de 2 variants (britannique et brésilien), considérés comme bien plus virulents et pouvant avoir un impact préoccupant sur la population, s’accompagne de l’augmentation des cas enregistrés au cours des dernières semaines. Cette situation pourrait mener à des complications majeures dans le cas d’une forte recrudescence de l’épidémie en raison de l’absence totale de vaccins dans le pays et de la faiblesse des structures de prise en charge de la Covid-19 et du système de santé en général. Ce qui demande à l’équipe DSF de redoubler de vigilance, mais aussi de contribuer à une sensibilisation accrue sur la pandémie (dont la population doute de l’existence) et sur les gestes barrières à adopter pour diminuer les risques de propagation. 

DSF Haïti en quelques chiffres

  En 2019 :

    • 124 985 € de budget
    • 724 bénéficiaires, dont 298 enfants pris en charge
    • 1530 consultations menées
    • 13 formations dispensées

  En 2018 :

    • 200 354 € de budget
    • 1467 consultations
    • 273 personnes formées
    • 298 personnes sensibilisées

Service d'urgence en Haïti pendant la Covid