Notre histoire

Présentation DSFCréée en 1996 par des médecins responsables de structures hospitalières désireux de partager leurs connaissances, Douleurs Sans Frontières (DSF) est une ONG française de solidarité internationale, reconnue par l’OMS et d’utilité publique depuis 2003 (décret du 10 novembre 2003). DSF œuvre dans le domaine de la santé et, plus spécifiquement, dans le domaine de la prise en charge de la douleur, de la souffrance et des symptômes de fin de vie. La plupart de ces médecins avaient acquis précédemment une expérience de la médecine humanitaire en intervenant pour Médecins du Monde, Médecins Sans frontières

 

A ses débuts, l’activité de DSF était concentrée sur les douleurs entraînées par les amputations et les traumatismes causés par les mines antipersonnel. Ceci explique le choix des premières zones d’intervention : l’Angola, le Cambodge et le Mozambique.

Au fil des années, DSF a pu élargir son champ d’action, ce à quoi elle aspirait. Aujourd’hui, ses activités se sont étendues au domaine de la prise en charge de la santé et de la douleur, c’est-à-dire tous les soins nécessités par les affections chroniques (VIH, cancer,…), des douleurs post-opératoires, des brûlés et de la malnutrition, et par les affections nécessitant des soins palliatifs. DSF s’est attaché également à développer des programmes de prise en charge de la souffrance morale et psychologique des populations et notamment celle des enfants (souffrance des handicapés, détresse dans les orphelinats,…).


Historique des missions

1996 1996
2001 2001
2010 2010

1996

Cambodge

DSF a tout d’abord pris en charge les personnes amputées du fait des mines antipersonnel, puis les personnes atteintes du virus du sida. Aujourd’hui, DSF contribue à l’amélioration de la qualité et de l’accessibilité aux soins en axant sa stratégie sur la prise en charge de la douleur et des soins palliatifs.

En savoir plus

Mozambique

DSF s’est tout d’abord concentrées sur les douleurs entraînées par les amputations et les traumatismes causés par les mines antipersonnel et développe ensuite un projet avec les agents communautaires autour de la prise en charge des personnes atteintes du VIH et de la tuberculose. Les activités se développent actuellement autour de l’appui psycho-social en faveur des enfants en difficultés ainsi que la mise en place d’un réseau de soins à domicile (SAD).

 

2001

Arménie

L’association a développé à Vanadzor et sa Région des programmes de formation à la prise en charge médico-psycho-sociale à destination des professionnels de l’enfance et de l’adolescence. Des dispositifs mis en place : une structure d’accueil parents-enfants, des groupes de psychomotricité et des groupes conte pour les enfants ayant des difficultés particulières (autisme, dépression, hyper activité, agressivité, difficultés relationnelles…).

En savoir plus

 

2010

Haïti

Suite au séisme, DSF développe un service d’évaluation et de traitement de la douleur au sein de l’Hôpital Universitaire de l’Etat d’Haïti (HUEH). En partenariat avec la faculté de médecine et de pharmacie de l’Université d’Etat d’Haïti et l’Université Paris Diderot Paris 7, l’association développe le Diplôme Universitaire de Prise en charge de la douleur pour les professionnels de santé d’Haïti.

En savoir plus

Madagascar

Une convention de partenariat a été signée entre DSF, le Ministère de la Santé Publique et la Faculté de médecine pour l’amélioration de la prise en charge de la douleur, de la souffrance et des symptômes de fin de vie. Ce projet s’est construit grâce à la mise en place de formation initiale (diplôme universitaire) et continue à destination des professionnels de santé.

En savoir plus

France

L’association a initié en 2010 un projet de sensibilisation de la population par la création d’une pièce de théâtre forum. Créée à partir de témoignages et d’interviews réalisés auprès de citoyens et de professionnels de la santé, ces représentations reprennent les situations et les problématiques rencontrées durant la prise en charge de la douleur. Les scènes sont suivies d’échanges et de débats entre les artistes et le public.

En savoir plus

 

{"dots":"true","arrows":"true","loop":"true","autoplay":"true","autoplayInterval":"3000","speed":"300","fade":"false","rtl":"false"}